La communication, un levier d’appropriation de l’Inscription

Sommaire

La signalétique de territoire : identifier les éléments inscrits 

Couverture du Guide signalétique Bassin Minier Patrimoine mondial 2015 © Mission Bassin Minier

La signalétique est, pour les habitants, les acteurs et les visiteurs du Bassin minier, la matérialisation de l’inscription au Patrimoine mondial dans le paysage.

Mais l’ampleur du Bien inscrit (4000 hectares de paysage, 353 éléments de patrimoine minier, 89 communes concernées) ont rendu nécessaire la mise en cohérence de la signalétique. L’enjeu est que chaque élément du Bien soit repéré comme faisant partie de ce territoire inscrit au Patrimoine mondial.

En 2015, à la demande de la Conférence des territoires du Bassin minier Patrimoine mondial, et avec le cofinancement de la DREAL, la Mission Bassin Minier a donc porté une étude de définition des outils de signalétique sur la base d’un cahier des charges validé par l’ensemble des partenaires. 

Les panneaux autoroutiers 

Les panneaux d’autoroute sont un élément important de la visibilité de l’inscription. Ils participent à l’interpellation des visiteurs français et étrangers qui traversent la Région des Hauts-de-France. Ils contribuent, modestement mais sûrement, à l’ambition de la destination touristique « ALL » (Autour du Louvre Lens) qui s’appuie sur les deux marques internationales que sont le Louvre et l’UNESCO.

L’étude définition des outils de signalétique a permis de négocier avec les gestionnaires de réseaux autoroutiers (DIR/SANEF) l’implantation, entre 2016 et 2017, de sept panneaux permettant de signaler « les portes d’entrée » du Bassin minier Patrimoine mondial : deux panneaux sur l’A1, deux panneaux sur l’A2, un panneau sur l’A23, deux panneaux sur l’A26.

Cette opération a bénéficié du financement de l’État, des Agglomérations de Valenciennes et de la Porte du Hainaut, ainsi que du Pôle Métropolitain de l’Artois.

Inauguration du premier panneau Bassin minier Patrimoine mondial de l’UNESCO sur l’autoroute A2  © Mission Bassin Minier

La signalétique Bassin minier Patrimoine mondial

La Mission Bassin Minier a élaboré et publié un guide de la signalétique. Il s’adresse aux communes et aux gestionnaires de sites. Il leur donne le cadre pour déployer en harmonie sur l’ensemble du territoire une signalétique dédiée au Bassin minier Patrimoine mondial. 

Il a été diffusé à l’ensemble des acteurs concernés en juin 2015. Il leur fournit une description de la palette des outils proposés, le mode d’emploi pour la conception des supports, quelques rappels sur les règles d’implantation, une annexe technique sur la fabrication des différents supports et la liste des éléments du Bien inscrit au Patrimoine mondial. 

Il a été proposé que les agglomérations, appuyées par la Mission, pilotent le déploiement de la signalétique sur le territoire, de façon à coordonner les différents acteurs concernés.

Depuis, la Mission produit des textes respectant les exigences scientifiques du Centre du patrimoine mondial, contrôle les panneaux, participe aux réunions sur l’implantation, accompagne cette signalétique d’actions de médiation…

D’autres opérateurs sont épaulés par la Mission Bassin Minier en coordination avec les territoires. Parmi eux, Maisons & Cités et SIA Habitat : les deux bailleurs ont lancé un appel d’offres commun et mettent en œuvre l’installation coordonnée de la signalétique des cités minières. 

La CARMI (Caisse régionale de la sécurité sociale dans les mines) procède quant à elle au déploiement progressif d’une signalétique sur la vingtaine d’édifices dont elle est propriétaire dans le périmètre du Bien. 

Enfin, les Départements du Nord et du Pas-de-Calais mettent en place le renouvellement programmé des panneaux signalétiques de leurs Espaces Naturels Sensibles concernés pour y intégrer la signalétique Patrimoine mondial.

Afin de mettre en lumière ces différentes actions, plusieurs temps festifs et inauguraux ont eu lieu sur tout le territoire.

Pour en savoir plus :

Signalétique Cité de la Forêt à Libercourt © 9-9bis

Un tramway aux couleurs du Bassin minier Patrimoine mondial 

L’un des parrains du Baptème de la première rame de tramways Bassin minier Patrimoine mondial de l’UNESCO à Valenciennes @Pidz – Mission Bassin Minier

Cette opération inédite a consisté à habiller six rames de tramway et deux bus avec des visuels emblématiques du Bassin minier Patrimoine mondial. Chacune des stations desservies a été équipée d’un panneau signalétique et informatif. 

Les partenaires de l’opération sont Transvilles, les Communautés d’agglomération de Valenciennes Métropole et de la Porte du Hainaut, ainsi que les Offices de tourisme de la Porte du Hainaut et de Valenciennes Métropole. Ils ont œuvré pour mettre en valeur cette initiative lors d’un temps fort qui a réuni acteurs et élus locaux, journalistes, autour de parrains et marraines, choisis pour représenter les différents sites (anciens mineurs, associations etc).

Baptème première rame de tramways Bassin minier Patrimoine mondial de l’UNESCO à Valenciennes @Pidz – Mission Bassin Minier

Huit sites emblématiques ont été choisis pour créer les visuels : 

  • le coron des 120 à Valenciennes, 
  • la cité Chabaud Latour à Denain, 
  • l’église de la Cité du Pinson à Raismes, 
  • le chevalement Dutemple à Valenciennes, 
  • le chevalement Ledoux à Condé-sur-Escaut, 
  • les terrils de la bleuse borne à Anzin, 
  • la pompe à feu du Sarteau à Fresnes-sur-Escaut,
  • le site minier de Wallers Arenberg.

L’outillage des acteurs : relais de territoire

La promotion de l’inscription est un objectif essentiel et c’est une affaire collective. La Mission Bassin Minier en a bien conscience. Elle veille ainsi à proposer tout un panel d’outils pour sensibiliser les acteurs du territoire et leur permettre de se mobiliser.

Ces outils sont pour la plupart conçus et réalisés dans une démarche de co-construction. Après plusieurs tentatives de promotion d’une marque lancée en 2013, aux règles d’usage moins strictes que le logo officiel de l’inscription, force a été de constater trois ans plus tard que peu s’en étaient saisi.

Un audit a permis d’établir un état des lieux des forces et faiblesses, des opportunités et menaces autour de la marque et des pistes d’actions s’en sont dégagées. 

En 2018 a donc été mis en place un groupe de travail avec les responsables de communication des sept EPCI, de quelques communes volontaires, des six Offices de tourisme et des cinq grands sites miniers. L’objectif : construire ensemble une stratégie de promotion du Bassin minier Patrimoine mondial et un plan d’actions jusqu’en 2022, année anniversaire des 10 ans de l’Inscription. 

Plusieurs réalisations sont issues de ce groupe de travail :

  • la création d’une signature collective et libre d’usage en lieu et place de la marque Bassin minier Patrimoine mondial progressivement abandonnée en 2019, 
  • la publication de deux guides, le premier portant sur les usages du logo officiel et de la nouvelle signature, le second portant sur les éléments de langage autour de l’inscription au Patrimoine mondial.

Les guides ont été diffusés en 2019 aux communes à l’occasion de plusieurs réunions à l’échelle des intercommunalités (ex : réunion avec les DGS des communes de la CAHC le 18 juin) ou de rendez-vous individuels avec certains maires ou leurs responsables de communication (Grenay, Fresnes-sur-Escaut, Loos-en-Gohelle, Oignies, Estevelles, Liévin, Raismes, Wingles…). 

Les collectivités du Bassin minier, mais aussi les partenaires institutionnels, touristiques et culturels, disposent désormais des outils et conseils nécessaires pour afficher le logo officiel UNESCO et valoriser l’inscription sur leurs supports et publications.  La dynamique partenariale de déploiement du plan d’actions « objectif 2022, les 10 ans de l’inscription » se poursuit, à travers notamment la construction collective d’une saison culturelle autour du Bassin minier Patrimoine mondial. 

Couverture du Guide « Comment bien parler de l’inscription ? » © Mission Bassin Minier
Couverture du guide « Comment afficher le logo officiel » ? © Mission Bassin Minier

Les Ambassadeurs du Bassin minier Patrimoine mondial

La signature Bassin minier Patrimoine mondial s’affiche sur les camions de transports A. Mettier, ambassadeur © Mission Bassin Minier

La promotion de l’inscription prend une nouvelle dimension avec le développement progressif d’un réseau d’ambassadeurs réunis autour de la signature commune créée à l’initiative de la Mission. 

Cette signature a vocation à être utilisée par tous ceux désirant afficher leur appartenance  au Bassin minier inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO : habitants, entreprises, commerçants, acteurs associatifs et institutionnels, médias de proximité…

En juin 2019, elle a été lancée officiellement dans les locaux de l’Entreprise Mettier, pionnière dans l’appropriation de cette inscription tant au niveau de ses dirigeants que de ses salariés. Étaient présents aux côtés des Transports A. Mettier, le Groupe Hiolle Industrie, MSE Matériel Santé Environnement, les Chevrettes du Terril, l’Imprimerie Woelfflé, Vestali. 

Un an après, le cercle s’est étoffé et ne cesse de croître avec seize ambassadeurs mobilisés et portant fièrement  les valeurs de l’UNESCO : l’humanité, le courage, l’ouverture, la solidarité.

La signature se déploie maintenant sur une grande variété de supports dont certains très créatifs : site internet, mail, panneau d’entrée, kakémono, winflag, plaquette, mais aussi cul de camion, mine reconstituée, wagonnet, porte-clés, ouvre-bouteille…

Mécénat et sponsoring

La recherche de sponsors est une préoccupation de la Mission Bassin Minier. C’est un levier de développement de ses projets et un facteur d’équilibre financier, entre fonds privés et publics, pour les événements qu’elle organise. 

Ainsi, GRDF a apporté son soutien au Raid Bassin Minier puis au Trail des Pyramides Noires. Les entreprises MSE et TADAO, le bailleur social SIA Habitat et le restaurant Al Fosse 7 ont sponsorisé la quinzaine « Le Bassin minier fête le Patrimoine mondial » et plus récemment les Bals chorégraphiques du Patrimoine mondial.

Dans un rapport gagnant-gagnant, le partenariat avec ces entreprises ancrées dans le territoire a apporté une visibilité nouvelle à ces événements. 

Stand Filieris, Trail des Pyramides Noires 2018 © Mission Bassin Minier

En 2020, la Mission a décidé de passer à la vitesse supérieure en faisant appel à l’expertise d’un cabinet spécialisé. L’objectif est de poser les bases d’une stratégie efficiente en matière de collecte de fonds et de notoriété.

L’intervention se focalise sur la recherche de financements, autant en sponsoring qu’en mécénat, sur des événementiels grand public ou destinés à des cibles plus spécifiques : 

  • les Bals chorégraphiques du Patrimoine mondial,
  • les festivités à venir pour les 10 ans de l’inscription en 2022 qui constitueront les premières pierres de la saison culturelle Bassin minier Patrimoine mondial,
  • la démarche d’enquête de notoriété de l’inscription dont les résultats devraient être présentés en octobre 2021 lors des Rencontres du Bassin minier Patrimoine mondial, destinées aux élus et techniciens du territoire, 
  • la chaire partenariale dans le Bassin minier, sorte d’université hors les murs en cours de construction entre la Mission, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille et la Scuoladi Architettura de l’Université de Florence en Italie
  • la réhabilitation en lieux de vie de sites en dangers, par exemple le chevalement d’Anhiers dont l’usage se ferait autour de la thématique culturelle, le Camus haut d’Annay-sous-Lens, dernier représentant dans sa catégorie, ou la Fosse Sophie à Hergnies, 
  • de façon transversale, des chevalements en béton et acier, grands témoins de l’épopée minière, pourraient également être réhabilités grâce à des fonds privés provenant d’équipementiers de ces secteurs.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

  • Les valeurs de votre entreprise sont le reflet des nôtres ? L’un des projets vous intéresse ? Vous souhaitez soutenir la Mission Bassin Minier ?

    Contactez-nous : vlapierre@missionbassinminier.org / 03 21 08 86 52

En savoir plus :

Revenir en haut de page