Appui à la programmation

Le Schéma de la Trame verte et bleue a donné naissance à un certain nombre de pôles. Par conséquent la nécessité de définir une programmation ou de mener a minima une réflexion sur les usages a émergé. La Mission Bassin Minier tient ici un rôle clef et transversal. Il repose sur sa capacité à porter une vision d’ensemble, construite progressivement à travers la Trame Verte et Bleue, puis le schéma « ALL, Expérience Sports et Nature ». Cela l’amène à travailler avec l’ensemble de ses partenaires dans un souci de cohérence, de cohésion, de complémentarité, de créativité et d’innovation. Ainsi, la Mission est intervenue sur de nombreux dossiers depuis 2003 aux côtés des maîtres d’ouvrage poursuivant des objectifs variés. 

Sommaire

Le Terril de Pinchonvalles 

Unique cas bénéficiant d’un arrêté de protection de biotope, le terril de Pinchonvalles est le symbole de la reconquête d’une biodiversité caractéristique des terrils.

Terril de Pinchonvalles © Jean-Michel André – Mission Bassin Minier

En 2004, peu avant son transfert de propriété vers le Conseil Départemental, la Mission et le CPIE Chaîne des Terrils ont écrit ensemble le cahier des charges d’une nouvelle phase de travaux pris en charge par l’EPF. Ces travaux visaient à protéger les accès vis-à-vis des pratiques agressives (moto notamment), à préserver les habitats patrimoniaux, à requalifier des équipements abîmés (emmarchement, lisses de protection…) et enfin à implanter une signalétique d’information. 

Avec cette contribution, la Mission marque son attachement indéfectible aux enjeux de protection de la biodiversité et d’une pratique maîtrisée des usages sur les terrils en fonction de leur sensibilité.

Le Parc de la Porte du Hainaut 

Le schéma de la Trame Verte et Bleue a pointé l’enjeu d’une meilleure gestion de la lisière forestière entre Wallers et Raismes et en particulier de son patrimoine minier. On y trouve en effet un nombre important de sites emblématiques, tels que la mare à Goriaux, les terrils de Sabatier, le lavoir Rousseau et le terril Lagrange. Il s’agissait ici d’apporter une réponse à la problématique de surfréquentation de la forêt et de définir les usages nouveaux pour ces nombreux terrils. La Mission a donc accompagné la Ville de Raismes et la Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut dans l’élaboration d’un cahier des charges pour la réalisation d’une étude en 2003. Celle-ci visait à « la valorisation des potentialités de développement récréatif et touristique durable des sites mutables […] dans le cadre d’un fonctionnement en réseau de l’ensemble des sites ».

L’étude a débouché sur le projet de création d’un parc ambitieux à Raismes, centré sur les activités de loisirs, avec l’objectif de fixer les usagers tout en maintenant les accès à la forêt, pour la randonnée, le trail, le VTT et l’équitation. Les aménagements de ce parc se sont achevés en 2013.

Départ du Raid Bassin Minier 2013 Base de loisirs de la Porte du Hainaut à Raismes ©Mission Bassin Minier

L’Office National des Forêts a récupéré la gestion de l’ensemble des terrils concernés par le projet. Cependant, la structure ne peut répondre à l’enjeu de développement de certaines pratiques. Cette question reste d’actualité car des risques de conflits d’usages persistent : par exemple entre la pratique de descente VTT et les activités pédestres sur le terril Sabatier, ou encore la fréquentation de moto sur le Lavoir Rousseau ou le Terril Lagrange.

Le Parc des Îles 

Alors que la fermeture de la cokerie de Drocourt se dessinait et qu’une nouvelle friche allait faire son apparition, le site a été inscrit dans le schéma de Trame Verte et Bleue comme pôle de loisirs de destination. Avec ses trois terrils périphériques, le territoire dispose en effet d’un espace de près de 200 ha en plein cœur d’un tissu urbain essentiellement composé de cités minières.

La Mission a organisé dès 2004 la réflexion sur la reconquête du site en lien avec l’école nationale des Ponts et Chaussées. Un groupe d’élèves de Master a donc imaginé les futurs possibles de cette friche. A partir de quatre scénarii contrastés, les élus ont pu échanger, débattre et enfin décider de l’avenir du site. Le choix s’est porté sur le projet d’un parc urbain, assurant la connexion entre l’ensemble des quartiers périphériques. Sa mise en oeuvre a fait l’objet du premier concours de paysagistes mené dans le bassin minier. La Mission a contribué, pour le compte de la Communauté d’agglomération d’Hénin-Carvin, à la rédaction du cahier des charges, à l’analyse des candidatures et des propositions des équipes retenues. Elle a accompagné ensuite le projet pendant toute la phase de conception. 

Le Parc des Îles a été inauguré en décembre 2013. 

Parc des îles à Drocourt © Mission Bassin Minier – Jean-Michel André

Depuis la Mission contribue à son animation en empruntant le site pour les événements sportifs qu’elle organise : le Raid Bassin Minier, le Trail des Pyramides Noires, le challenge VTT des terrils et même une étape du Grand Raid en 2011 avec la fine fleur de l’élite mondiale du raid multisport. 

La Mission poursuit l’accompagnement de la Communauté d’agglomération d’Hénin-Carvin en proposant de nouvelles activités, de nouveaux aménagements qui voient le jour progressivement (parcours d’orientation, labyrinthe végétal, parcours sportif…). 

Le Parc des Iles continue donc de se développer. Beaucoup de potentialités n’ont cependant pas encore été totalement exploitées. La mise en place d’un Plan de Prévention des Risques Miniers particulièrement contraignant rend aujourd’hui impossible l’exploitation des terrils 101 et 205. Ils faisaient pourtant partie du projet initial et auraient permis de renforcer le volet « pratiques des sports de nature ». Se pose ici la question essentielle du processus de réappropriation des terrils. Ces règles gèlent l’accès aux terrils et les condamnent lentement à la dégradation. Ils deviennent alors des zones de non-droit où se développent des activités motorisées causant de nombreux dégâts. C’est sans doute un des sujets à remettre sur la table pour les prochaines années.

Base de loisirs de Chabaud Latour  

Le potentiel de ce site est exceptionnel et il figure au schéma de Trame Verte et Bleue comme un pôle de destination. 

Étangs de Chabaud-Latour et de la digue noire à Condé-sur-l’Escaut © Mission Bassin Minier

Mais il témoigne aussi de la difficulté de gestion et d’animation d’un espace en copropriété et co-usages. Le Département du Nord est compétent en matière d’espace naturel sensible. La commune assume la gestion de la base de loisirs. Les deux instances doivent s’accorder et composer avec les fédérations de chasse et de pêche. 

La Mission a souvent mis le site en avant dans le cadre du Raid Bassin Minier (départ, bivouac, arrivée). Elle a aussi accompagné la Ville et le Département pour renforcer le site en terme d’équipements et de services. En 2018, elle est devenue l’animatrice du comité de site. C’est dans ce cadre qu’a notamment été réalisé un travail sur l’harmonisation des usages, puis sur la programmation d’une première série de travaux. Le Département assure la maîtrise d’ouvrage pour le compte de l’ensemble des propriétaires du site.

Le site des Argales

Le terril de Rieulay offre aussi un potentiel de nature et de loisirs exceptionnel. 

Terril des Argales à Rieulay © Jean-Michel André – Mission Bassin Minier

La Mission accompagne la Commune, la Communauté de communes Cœur d’Ostrevent et le Département du Nord dans les réflexions en matière de développement touristique. La Mission a notamment suivi les nombreuses études lancées sur le site, en assumant la rédaction des cahiers des charges, l’analyse des réponses des candidats et le suivi des études. Aucun projet n’a pour le moment été retenu. La ville assure la gestion, a minima, de la partie dont elle est propriétaire où se concentrent les activités de loisirs. C’est un enjeu des prochaines années que de parvenir à monter une gouvernance adaptée aux potentialités du site. 

Le stade de Trail

Dans le cadre du Parc des Berges de la Souchez, le terril 94-94a a été rapidement identifié comme un point d’intensité, mais sans usage caractérisé autre que la fonction de belvédère. N’ayant pas encore été touché par une renaturation riche écologiquement, il offrait alors un terrain de réflexion assez ouvert en termes de programmation. La Mission a saisi cette occasion pour proposer la création d’un équipement unique, original, qui s’inscrirait dans la stratégie globale de valorisation du Bassin minier par la pratique des sports de nature : un stade de trail. 

Accompagné par un groupe de pratiquants confirmés, la Mission a imaginé l’aménagement du site conformément aux différents aspects de la pratique du trail : travail de proprioception, adaptation du pied à des terrains variables, travail de rythme et de relance, travail en côte, préparation physique générale. 

La Mission a ainsi rédigé le programme d’aménagement, accompagné les travaux et fait émerger l’absolue nécessité d’une animation du site. Convaincue, la ville de Noyelles-sous-Lens a nommé une personne en charge de l’animation et du développement de l’Arena Terril Trail. La Mission poursuit ses missions de conseil afin de faire de cet équipement singulier un outil de rayonnement et d’attractivité pour la Ville et le Bassin minier.

Le site Vicat

Ancienne cimenterie, le site Vicat propose une immense étendue d’eau dans un écrin de verdure.

Etendue d’eau sur le site de Vicat à Estevelles © Mission Bassin Minier

Là encore, une ancienne activité industrielle offrant une opportunité d’aménagement et de développement exceptionnelle. Au sein de l’unité opérationnelle de l’Arc Nord de la Chaîne des Parcs, ce site peut devenir un pôle touristique s’appuyant sur une combinaison rare dans le territoire entre activités nautiques, richesse écologique et itinérance. Dans ce contexte, la Mission accompagne le Pôle Métropolitain de l’Artois, les EPCI et les villes concernées pour porter une programmation ambitieuse. Celle-ci impose de penser d’une part une gouvernance adaptée et d’autre part la mobilisation d’acteurs privés spécialisés, pour investir et/ou faire fonctionner le site.

Revenir en haut de page