band_trame.jpg

Introduction

Plus de 200 ans d’industrialisation minière ont fortement bouleversé les territoires de la région en laissant des empreintes profondes dans le paysage. Longtemps contre-exemple du développement durable, l’ancien bassin minier de la région s’y inscrit aujourd’hui avec détermination.

Pour accélérer cette tendance, l’engagement des partenaires du Contrat de Plan Etat-Région 2000–2006 a porté sur un double objectif :

  • La reconquête environnementale, qui exige un effort lourd de réparation et de restauration
  • L’excellence qui vise à faire évoluer les comportements des individus et des acteurs économiques

Cette reconquête se poursuit depuis, dans le cadre du Contrat de Projet 2007-2013. La Trame verte et bleue en est un élément essentiel.

Un premier schéma de la Trame verte a été initié et réalisé par la Mission Bassin Minier et ses partenaires (2000-2003) :

  • Il illustre la volonté de reconquête
  • Il s’inscrit comme une exigence de développement durable par la protection et la valorisation des espaces naturels et des espaces dégradés dans un triple souci de valorisation écologique et paysagère, de pédagogie environnementale et de développement des loisirs.

Depuis 2003, la Trame verte du bassin minier laisse une place plus importante à l'écosystème aquatique et devient la Trame verte et bleue.

La Trame verte et bleue du bassin minier Nord – Pas-de-Calais :

pour une reconquête environnementale, une protection et une valorisation des espaces naturels et des paysages

L’étalement urbain et la fragmentation des espaces naturels témoignent du peu de place laissé à la nature et au paysage. Le schéma Trame verte et bleue se donne pour objectif d'inverser cette tendance. Devenu un outil incontournable pour les acteurs de l’aménagement du territoire à toutes les échelles, il ambitionne une meilleure structuration de l'urbanisation contribuant à l'attractivité et à la compétitivité du territoire.

Les fonctions de la Trame Verte et Bleue

En termes d’aménagement du territoire, le rôle de la Trame verte et bleue est d’encadrer et d’accompagner le développement urbain pour privilégier une urbanisation maîtrisée et pour favoriser ainsi une meilleure lisibilité des territoires.

En termes de protection et de valorisation des espaces naturels et des ressources en eau, la Trame verte et bleue identifie les terrils, les bois, les espaces humides ainsi que tout autre élément susceptible de favoriser le développement de la biodiversité. La protection des ressources en eau est affirmée à travers la préservation des zones humides et la restauration des cours d’eau.

En termes de développement des loisirs et de tourisme nature, la Trame verte et bleue accompagne la création de pôles de loisirs. Leur mise en réseau par des itinéraires permet d’améliorer l’attractivité et l’offre touristique d’une région où le tourisme de proximité et de court séjour est un vecteur de développement économique, social et de valorisation patrimoniale.

int_titre_sur_ce_projet

Rôle de la MBM

Pilotage de projet : animation et comptes-rendus stratégiques de réunions, mobilisation des partenariats, médiation entre les acteurs. Identification des besoins et rédaction des cahiers des charges, aide au choix des maîtres d’œuvre, retours d’expériences.

Partenaires

  • l’Etat
  • la Région Nord – Pas-de-Calais
  • les Départements du Nord et du Pas-de-Calais
  • les intercommunalités du bassin minier
  • les syndicats mixtes des SCOT
  • l'Agence d’Urbanisme de l'Arrondissement de Béthune
  • le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut
  • le CPIE Chaîne des Terrils
  • l’Association des Communes Minières
  • les Voies Navigables de France
  • L’Office National des Fôrets…

Contacts

Sandrine Belland
Chargée de mission environnement – risques
sbelland(at)missionbassinminier(dot)org
Tél : 33 + (0) 321 08 72 72

La typologie des espaces constituant la Trame Verte et Bleue

Les 3 espaces qui composent la Trame verte et bleue ont été définis suite à un diagnostic de territoire qui a porté sur le constat des potentialités paysagères, écologiques, de ressource en eau, et du potentiel récréatif.

  • Les pôles sont des éléments majeurs qui rythment la Trame verte et bleue. Ils sont notamment source de biodiversité et lieux de détente et de loisirs.
  • Les liaisons donnent corps à la notion de « trame ». Comme les pôles, les liaisons peuvent avoir 2 vocations souvent complémentaires : celle de corridor écologique qui assure le déplacement de la faune et de la flore entre les espaces, et celle de déplacements « en modes doux » pour le promeneur.
  • Les zones tampons sont des espaces agricoles ou naturels aux limites diffuses. Elles remplissent un double objectif: encadrer le développement urbain pour renforcer la structuration des territoires et ainsi rompre avec l’effet de conurbation ; et affirmer le maintien de l’activité agricole, tout en favorisant la protection d’une partie de la ressource en eau souterraine.

Les vocations écologiques ou récréatives des espaces constitutifs de la Trame verte et bleue s'adaptent aux caractéristiques et à la situation de l'espace naturel.

En effet, au titre de son inscription dans la Trame verte et bleue, tout espace vert doit être traité, et ce de manière systématique, selon une démarche respectueuse de l’environnement. De la conception à la gestion du site, les richesses écologiques initiales guideront la démarche d’ensemble.

C'est pourquoi la Trame verte et bleue différencie les espaces de nature d'intérêt écologique majeur, où des espèces animales et végétales remarquables évoluent, des espaces de nature à vocation mixte, où évoluent une faune et une flore plus banal.

Les sites fortement marqués par les activités de loisirs mais conservant un équilibre entre le loisir et l'environnement sont identifiés en pôles structurants de la Trame verte et bleue.

La Trame verte et bleue n'a pas de frontière

Le territoire du bassin minier recoupe les périmètres du Parc Naturel Régional (PNR) Scarpe-Escaut et de l'Arrondissement de Béthune. Il s'inscrit par ailleurs dans des échelles plus larges, celles de l'Aire Métropolitaine de Lille (AML) et de la région.

Un dialogue avec les territoires adjacents existe donc pour participer à une Trame verte et bleue régionale cohérente.

Le contexte Régional et National

Fort du constat du morcellement des espaces naturels, la Région a initié un concept de Trame Verte et Bleue en 2003 à l’échelle régionale qui lors de ces actualisations a progressivement intégré les éléments des trames vertes et bleues locales (y compris celles des agglomérations). Le Grenelle de l'Environnement, initié par l’Etat en 2007, place alors l’élaboration d’une Trame verte et bleue nationale au cœur de ses réflexions.

Pour une Aire Métropolitaine Verte et Bleue

Parallèlement, les décideurs locaux prennent conscience de l’importance des enjeux écologiques et sociaux dans l’attractivité de leur territoire. Ils adoptent la charte intitulée Pour une Aire Métropolitaine verte et bleue, dans le cadre des travaux menés par les partenaires de la démarche de coopération métropolitaine. Cette charte engage l’ensemble des territoires de l’Aire Métropolitaine de Lille (AML), à rendre les espaces de nature et de détente proches des habitants et à protéger les ressources naturelles.

Dans cette dynamique, les intercommunalités déclinent et mettent en oeuvre progressivement les schémas de la Trame verte et bleue de la région et du bassin minier, à leur propre échelle.
Le schéma de la Trame verte et bleue du bassin minier évolue dans ce contexte, tout en conservant le concept de multifonctionnalité, en s’appuyant à la fois sur le schéma régional et les schémas intercommunaux dans l’objectif de poursuivre la dynamique engagée sur le territoire de la reconquête des espaces.

Le partenariat entre la MBM et le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut :

une coopération autour d’un projet vert et bleu

Début 2009, la Mission Bassin Minier et le Parc Naturel Régional (PNR) Scarpe-Escaut ont contractualisé leur partenariat par la signature d’une convention. 45 communes du bassin minier (toutes adhérentes ou associées au PNR) sont concernées par les projets communs.

Echanges de méthodologie, partage des connaissances, transferts d’expériences et volonté de rendre les politiques communes plus cohérentes sont les maîtres mots de cette coopération. Les équipes travailleront ensemble dans des domaines aussi divers que la biodiversité, les paysages, l‘aménagement des anciens corons, la restauration de maisons minières, la sensibilisation des jeunes à leur environnement ou la réalisation de circuits de randonnée.

PRÉSERVER LA CIRCULATION DES ESPÈCES

La démarche partenariale engagée sur la Trame verte et bleue concerne plus particulièrement la réalisation de la Trame verte et bleue régionale dans sa déclinaison territoriale. La Trame verte et bleue vise à faciliter le déplacement des espèces, circulation nécessaire à leur reproduction mais aujourd’hui entravée par les constructions. L’enjeu est également d’offrir à la population des espaces de loisirs et de détente de proximité.

DÉVELOPPER LES CHEMINS DE RANDONNÉE

2 projets de circuit sont en cours de réalisation : l’itinéraire de Grande Randonnée de Pays (GRP) du bassin minier, projet récemment labellisé par la Fédération Française de Randonnée Pédestre (FFRP), et le GRP Tour de ch’Parc (118 kilomètres proposés).

LES COMMUNES CONCERNÉES

Anhiers, Anzin, Aubry-du-Hainaut, Bellaing, Beuvrages, Bruay-sur-Escaut, Bruille-Saint-Amand, Château L’Abbaye, Condé-sur-l’Escaut, Crespin, Denain, Erre, Escautpont, Flines-lez-Mortagne, Flines-les-Râches, Fresnes-sur-Escaut, Hasnon, Haveluy, Hergnies, Hérin, Hornaing, Marchiennes, Marly, Mortagne du Nord, Nivelle, Odomez, Oisy, Pecquencourt, Petite Forêt,  Quarouble, Quievrechain, Râches, Raismes, Raimbeaucourt, Rieulay, Saint-Amand-Les-Eaux, Thivencelle, Thun-Saint-Amand, Valenciennes, Vicq, Vieux Condé, Vred, Wallers, Wandignies Hamage, Warlaing.

La déclinaison de la Trame verte et bleue à l’échelle du Schéma de Cohérence Territorial de l’Artois

L'étalement urbain et la poursuite de la fragmentation des milieux naturels sont les premiers facteurs de perte de la biodiversité et de l’identité des paysages. Le risque de perdre ce patrimoine et la dynamique insufflée dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, renforcent la prise de conscience de l'importance d’une structuration urbaine harmonieuse du paysage pour améliorer le cadre et la qualité de vie des habitants. 
La Trame verte et bleue apparaît alors comme un « outil » d'aménagement pour garantir l'équilibre entre développement et respect du patrimoine.
C’est pourquoi, l'Agence d'Urbanisme de l'Arrondissement de Béthune (AULAB) et la MBM ont lancé en 2007, une démarche partenariale de déclinaison des Trames verte et bleue de la région et du bassin minier à l'échelle du territoire du SCOT de l'Artois. 
L'enjeu de cette déclinaison est d'agir à l'échelle communale dans l’objectif de préserver les éléments de la Trame verte et bleue indispensables au maintien de la biodiversité et au déplacement des espèces dans un contexte de changement climatique. 
Cette démarche expérimentale de traduction réglementaire de la Trame verte et bleue permet ainsi, de répondre à la politique de périurbanisation de la Directive Territoriale d'Aménagement de la région en lien avec les SCOT avec une méthodologie reproductible sur d'autres territoires.  
Elle débouchera, début 2010, sur la réalisation d'un outil d'aide à la décision destiné aux élus, présentant une cartographie fine (au 1/5000ème) des éléments de la Trame verte et bleue, accompagnée d'un guide pédagogique sur lequel les élus pourront s'appuyer pour protéger et aménager les parcelles (emprises foncières) identifiées.

La Trame verte et bleue lieu de sports de nature :

un outil de valorisation du territoire

Dans cet objectif et encouragé par le succès du Raid Bassin Minier, la Mission Bassin Minier à la demande de la Direction Régionale Jeunesse et Sports, a lancé un diagnostic territorial approfondi des sports de nature en partenariat avec les communautés d’agglomération. L’enjeu de ce diagnostic est d’identifier les opportunités de développement sportif en pleine nature, ainsi que des lieux de pratiques sur l’ensemble du territoire.