band_patrimoine.jpg

Les 3 piliers du Schéma de développement patrimonial

Connaitre la valeur de l'héritage minier

De 2005 à 2007, la Mission Bassin Minier a mené un inventaire qualifié des 563 cités minières du territoire. Cette enquête révèle l'importance, la variété et la richesse architecturale, urbaine et paysagère des cités minières, qu'il s'agisse des corons, des cités-jardins, des cités pavillonnaires, ou encore des cités modernes. Les cités sont classées en 3 catégories : 40 cités exceptionnelles, 169 cités remarquables, 354 cités témoins.

Elle a mené l'inventaire des 230 terrils, en collaboration avec le CPIE-Chaîne des terrils et l'EPF, des anciens cavaliers et du patrimoine minier « diffus », non protégé (anciennes fosses, ouvrages liés à la production, équipements collectifs, œuvres sanitaires et sociales des Mines …) par une enquête auprès de chaque commune minière.

En 2008, elle a achevé une étude sur la qualification et la protection des paysages remarquables du bassin minier Nord - Pas-de-Calais, à l'échelle du bassin, qui a permis de le découper en 16 « grands paysages », en croisant la géomorphologie, l'occupation du sol et la perception du paysage. A une échelle plus fine, une quinzaine de « micro-paysages », appelés Ensembles Paysagers Miniers Remarquables, ont été identifiés et analysés.


Cité de Beaurepaire à Somain

 Protéger, aménager, gérer

Au niveau national, se fondant sur les inventaires réalisés, en 2009, grâce aux travaux d’inventaires réalisés par la MBM et BMU, l'Etat a mené une campagne de protection au titre des Monuments Historiques, inédite par son ampleur et son objet (patrimoine industriel).

Au niveau régional, les terrils ont été protégés grâce à l'EPF Nord-Pas de Calais et aux Départements du Nord et du Pas-de-Calais qui les ont acquis en grande partie au titre des Espaces Naturels Sensibles.

A l'échelle du bassin, en 2007, grâce à l'inventaire de la MBM, les cités minières seront mieux prises en compte dans les politiques d'aménagement, par une mise en cohérence des documents de planification s'imposant aux PLU : les 3 SCOT (Grand Douaisis, Lens-Liévin-Hénin-Carvin, SMESCOTA) ainsi que le PNR Scarpe-Escaut qui révise sa Charte, ont adopté un texte commun, co-élaboré avec la MBM. La MBM a engagé une concertation avec Maisons et Cités et la SIA, afin de croiser qualités patrimoniales des cités et contraintes de gestion et réviser les plans de stratégie des bailleurs. A l'appui de ce dialogue, la MBM réalise 17 monographies de cités minières exceptionnelles et remarquables, qui alimenteront un futur « cahier d'orientations » sur la gestion, la transformation et la rénovation des cités minières. Des « cités pilotes » seront identifiées pour traduire dans les faits ces orientations.

 

Valoriser le patrimoine minier au plan culturel et/ou touristique

Au niveau local, grâce aux communautés d'agglomération et leurs offices de tourisme, au PNR, au CHML etc, les projets de valorisation sont nombreux : « Pays d'Art et d'Histoire » de Lens-Liévin, circuits, formation de guides-conférenciers, Journées du patrimoine, projets des grands sites miniers, itinéraire de Grande Randonnée de Pays® (Topoguide du GRP « Tours du Bassin Minier Nord-Pas de Calais, paru en juin 2010), Educ'tours, boucles de la Trame verte et bleue… Sans oublier le cahier technique spécial, publié en 2006 par la MBM, sur l'habitat minier ! La MBM est de toutes ces aventures, aux côtés et à la demande de ses partenaires.

La MBM est allée au-delà de l'héritage minier. Dès 2002, avec les agglomérations, elle a recensé les « autres » patrimoines du bassin, à savoir le patrimoine lié à la 1ère Guerre Mondiale, le patrimoine civil etc et qui se traduit aujourd'hui par un atlas patrimonial interactif comptant plus de 3 000 éléments.